Partagez | 
 

 O, full of scorpions is my mind

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
DEATH IS MY BITCH
straight to hell
Arrivé à Midnight le : 05/08/2017
Messages : 18

MessageSujet: O, full of scorpions is my mind   Sam 5 Aoû - 13:38


leif killough

I could set this world on fire and call it rain.






Date de naissance: le 1er Novembre 1980 à  Centralia désormais ville-fantôme  Age : trente-huit ans, plusieurs décennies de squelettes qu'il traîne péniblement derrière lui Origine :  mélange chaotique de lieux et de pays oubliés, il se sait irlandais et allemand d'origine mais se revendique (non sans une pointe d'ironie) du pays des braves Caractère : belliqueux, nerveux, imprévisible, violent, protecteur, révolté Profession : vétéran de l'US Army, barman avant d'être bombarder au poste d'actuel gérant du crossroads - bar de Midnight - après un bizarre concours de circonstances. Il est aussi adroit avec un M40 qu'un shaker. Désormais Leif s'improvise samaritain, aide de passage dans l'espoir de se racheter une rédemption illusoire. Créature surnaturelle? : chien de l'enfer, métamorphe bizarre, barghest de naissance au potentiel révélé par son propre trépas. Il bataille pour domestiquer cette nature malheureusement indocile. Allergie(s) : les balances, la pleine lune. Ce qu'il/elle déteste : ses faiblesses, le fond de son verre de bourbon Statut matrimoniale : célibataire, il la perdit avant même de prononcer ses vœux. J'accuse, avait-crier son sang avant qu'il ne s'enfuisse de sa vie d'adoption, retournant dans les ombres où il trouvait désormais un soulagement éphémères dans les bras d'anonymes.  Crédits gifs : mydarktv (images de tête de fiche).
Le terrible secret
La mâchoire claque nerveusement. De son humanité, il ne reste plus que quelques lambeaux de chair ensanglantés qui décorent les pavés. Il se rappelle du goût métallique et entêtant qui emplissait la gueule de la Bête. Il se rappelle des yeux vitreux de la belle, du râle s'échappant de sa gorge teinté d'un carmin vulgaire. Il s'était cru sauveur alors qu'il causa sa propre destruction. L'homme s'était cru malin, à jouer avec les présages pour tenter de la sauver de sa propre fin. Mais, c'était dans le piège vicieux tendu par le destin qu'il s'était jeté. Il tua sa fiancée et le reste des gens qui s'étaient réfugiés dans cette petite église. Jamais plus. La culpabilité continue à le ronger et sans cesse cette fameuse soirée du 4 Juillet revient le hanter.  

Interview


— Pourquoi votre personnage est-il venu à Midnight ? Est-il bien intégré dans la petite communauté de Midnight ?
C'était qu'un arrêt comme un autre ; un plein d'essence, une pause chiotte, une clope et un café serré. Pourtant, quelque chose lui a accroché le coeur, une impression, un sentiment lui remuant les tripes. Vagabond sans destination finale, il a finit par s'arrêter là - rien que pour quelques jours. Ils ont fini par se muer en semaine, puis en mois. Ici au moins, personne le connaissant. Les regards ont beau peser sur sa carcasse, il se sent tout de même chez lui, lui l'étranger qui n'a jamais su appeler aucun lieu "foyer".
— Est-il au courant pour l'existence des créatures surnaturelles ? Si oui, comment vit-il la situation ?
Il fait lui même partie du freak show depuis la fameuse attaque qui lui a coûté la vie et foirer son existence. Depuis son arrivée à Midnight, il a fini par se familiariser un tantinet avec le bestiaire surnaturel du coin. C'est pas vraiment qu'il a essayé d'en apprendre plus sur ses "semblables".
— Que pense votre personnage des étrangers, touristes qui viennent en ville ? Craint-il que son secret soit dévoilé ?
Il a fait partie de cette foule de visages inconnus, de personnes dont la familiarité  avec ces lieux poussiéreux est à remettre largement en questions. Bien qu'il ne peut revendiquer une appartenance factice à cette ville, il s'en est imprégner durant les trois années qu'il y a passé. Quant à son secret, Leif le garde soigneusement, comme une honte, une chose qui n'a pas changé depuis qu'il a pour la première fois déchiré sa chair pour prendre l'apparence de la Bête qu'il est devenu. Il rôde dans les ombres, profitant du manteau nocturne et de ce voile surnaturel qui couvre le pelage noirci du cabot de mort qui se balade dans les alentours de Midnight.


Derrière l'écran

ton pseudo/prénom : spf ton âge : vingt-trois ans comment as-tu connu le forum ? via bazzart, une des personnes qui suivaient le projet m'en a parlé fréquence de connexion : tout les jours (j espère) un dernier petit mot pour la fin ? ce forum est superbeeeuh.


Réservation de ton avatar

Code:
<a href="http://midnighttown.forumactif.com/u13"><pris>Tom Hardy</pris></a> <i>+ leif killough</i>




Dernière édition par Leif Killough le Dim 6 Aoû - 18:25, édité 22 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
DEATH IS MY BITCH
straight to hell
Arrivé à Midnight le : 05/08/2017
Messages : 18

MessageSujet: Re: O, full of scorpions is my mind   Sam 5 Aoû - 13:38


electric bones

you can run but you can’t hide.




Histoire


Un froid glacial transperçait sa chair, meurtrie dansant furieusement sur ses os. Il n'y avait ni lumière, ni espérance dans un royaume voué aux ténèbres. Au loin, les échos frénétiques des combats résonnaient, comme s'il s'était échoué au fond de la vallée. Il se sentait bercé par les derniers éclats de vie auxquels il se raccrochait désespéramment. Des fragments de souvenirs tressautaient sous ses paumières mi-closes comme une bobine incomplète.

***

AUTREFOIS - Leif. Son sourire chaleureux et son entêtant parfum de fleurs écrasés l'hypnotisait. Il étirait ses lèvres, découvrant la dentition incomplète d'un gosse de cinq ans. Cinq ans et demi, se plaisait-t-il à dire en butant sur les mots. A côté d'eux, sa sœur, âgée d'à peine un an, gazouillait joyeusement. Une seule personne manquait sur ce tableau familial coloré. Il était encore trop jeune pour comprendre et l'adolescence marquerait la fin de la bulle rosée que sa mère avait bâtit autour de leur petit trio. Killough, les malchanceux... Il avait vu le jour à Centralia, ville évacuée à peine un an après sa naissance à cause d'un incendie de mine. Puis, alors qu'il fêtait ses cinq ans, le père Killough en personne avait été embarqué par les types en blancs. Papa est malade tu sais, avait chuchoté sa mère, les yeux larmoyants. Deux semaines plus tard, on annonçait la disparition de l'homme de l'hôpital psychiatrique local. Le garçon avait adopté la stratégie de sa mère : ne pas y penser, oublier la peur, sourire et tout ira bien.

Adolescent, il collectionnait les coups. Gamin freluquet, Leif s'attirait les foudres des brutes du quartier à cause de sa grande gueule. L'fils du fou, son pater' reviendra zigouillé toute la famille. Il se jetait sur eux, les poings serrés en espérant faire au moins quelques dommages au passage. A l'école, on observait en coin ce cabot sauvage, préférant l'ignorer pour ne pas le provoquer. Il finissait souvent à traîner dans les terrains vagues, s'imaginant seul au monde. L'anormalité le poursuivait et il enviait l'existence plus douce des femmes de la famille.

Sa sœur s'en tirait mieux que lui - heureusement. A la fin du lycée, il étreignit une dernière fois sa mère et la petite, serrant dans sa poigne la feuille qui validait son engagement dans l'Armée. Il balançait son sac sur l'épaule et se mit en route. L'abandon valait mieux que les mensonges. Les remords lui tordaient le ventre mais une étrange brise de liberté soufflait désormais sur sa vie. On le bombarda à l'étranger, lancé sur un champ de bataille où il se sentait désormais à sa place. Les choses allaient bien - autant qu'elle le pouvait. Puis, il y eut un soudain revirement, l'attaque inattendue de sa compagnie. Il avait senti le choc entre ses côtes et la vie quittée sa carcasse. Il était en train de mourir et désormais les morceaux de l'ordre chaotique de sa vie s'effaçait définitivement devant ses yeux vitreux.

Mieux vaut l'oubli que l'abandon en fin de compte...

***

RENAISSANCE - Mort... t'étais mort, vieux. Il évita le regard de Samuels, préférant fixer une tache non identifié qui maculait le mur d'en face. Toute l'unité y est passée...  Son camarade avait lâché cette information sans un trémolo dans la voix. Mort. Morts. Il se sentait nauséeux, doté d'une chance qui n'avait pas eut lieu d'être. Leif voulait rentré, revoir sa mère, revoir sa sœur, la revoir.... tout oublier de ce qui s'était passé à des milliers de kilomètres de chez lui, oublier l'armée, oublier les morts. C'était préférable... sans doute. Son vœu fut exaucé : on le renvoya aux Etats-Unis.

Là bas, tout lui semblait étrange et différent. Il prit un modeste appartement dans la banlieue de Bâton Rouge, se promettant chaque jour d'aller rendre visite à sa mère et sa sœur. Leif se sentait honteux, lâche. Il alignait les boulots merdiques qui lui permettait à peine de garder la tête hors de l'eau. Las, il finit par les rejoindre au bout de la deuxième semaine. Entre pleurs et rires, il eut aussi elle. Isabella, la présence calme, l'amie d'enfance, le coup de cœur inavoué. Mais dans ce quotidien désormais vibrant de normalité, le cauchemar vint vite prendre place.

La première pleine lune fut un choc violent, éclatant au jour la nature caché, l'héritage ignoré. Il se souvient encore aujourd'hui de la chair arraché de ses os, de cet alter ego sauvage qui s'empara de lui. A son réveil, nu, dans un terrain vague non loin de chez lui, il s'était sentit perdu, convaincu d'être aussi fou que son père. C'est alors que l'ignorance et l'oubli ne l'aida pas. Alors qu'il rentrait chez sa mère, surpris alors que sa peau était encore maculé de sang, il surprit au fond de son regard la réponse aux questions qu'il n'avait jamais osé se poser.

Isabella était un baume apaisant sur la psyché d'un homme tourmenté. Douce et pleine d'espoir, elle tentait d'amener Leif à la raison. Il tentait de la repousser malgré les sentiments qui le brûlait intérieurement. Deux ans s'était écoulé depuis que sa mère avait pleurer l'étrange histoire qui avait marqué la vie des Killough, la cause de la folie de son père que lui même avait révélé lors de sa fuite de l'asile. Elle ne l'avait pas revu depuis mais elle se souvenait de la crainte au fond de ses yeux et de l'avertissement qu'il lui avait sans cesse répété au sujet de leur fils. Elle s'était voilée la face et se considéra responsable de sa situation, s'enfermant encore une fois dans ses mensonges et sa propre folie - plus discrète.

L'année de ses trente ans amena sa seconde mort. Ce fut sa mère qui les quitta la première, s'éteignant dans son sommeil. Il l'avait évité le mois précédant son trépas, sentant la mort approchée sans vouloir se l'admettre. Puis, cette obscure aura enveloppa Isabella. Elle continuait à sourire sans se douter alors qu'il allait s'enfermer les nuits de pleine lune dans un hangar abandonné, se laissant errer parfois dans les cimetières et autres lieux d'abandon nocturnes. Le sort avait voulu qu'il la sauve des griffes d'une mort anticipée avant de se transformer dans la petite église où elle allait se recueillir. Guidé par d'étranges forces, il tua les quelques personnes présentes, se réveillant le lendemain encore maculé de son sang.

Hagard, plongé dans le monde des morts, incapable d'entrer en contact avec le spectre de sa défunte fiancée, il finit par atterrir après avoir perdu son appartement, dans la chambre d'ami chez sa sœur. Il la voyait, heureuse, attendant son premier enfant, peinant cependant à supporter l'homme qui partageait sa vie. Deux mois plus tard, il disparaissait sans un mot, laissant les fantômes de son existence derrière lui avant de mettre les voiles vers l'inconnu. Il sillonnait les états-unis, s'arrêtant brièvement dans quelques villes poussiéreuses sans jamais vouloir s'installer...

Jusqu'à Midnight.


MIDNIGHT - C'était son rêve, t'comprends. Il acquiesça doucement. Jeffrey Bergstrom avait été un bon gars, un vieux type toujours aimable qui se laissait pourtant pas faire quand il était question de l'ardoise des clients. Le Crossroads avait été son projet, un nouveau-né qu'il avait fait venir au monde avait l'air de quelques gars paumés. Leif en faisait partie. Y avait pas des masses d'endroit qui acceptaient sans une once d'hésitation de recruter des étrangers, des hommes cherchant à fuir leur passé. Jeffrey, avec son accent du sud et ses manières d'ours grincheux, avait conquis le cœur de tout le monde. Lorsque le glas avait tinté dans les oreilles de son plus fidèle employé, Leif, ce dernier avait nerveusement attendu les jours avant le trépas d'un homme qu'il avait fier d'appeler "ami". La surprise fut de taille quand Leif fut désigné comme nouveau gérant. Le reste de la clique accepta cette promotion inattendu, par respect envers l'ancien patron et envers le nouveau.

A peine était-t-il en terre que Jeff n'avait pas tardé à venir rendre visite à son vieux copain. Assis sur un banc dans le petite cimetière, Leif avait bavardé avec le spectre, n'hésitant pas à dévoiler quelques subtillités de son existence, du genre qu'il n'avait jamais osé prononcer à autre voix. Jeffrey n'était pas surpris ; quand on est mort, simple spectre parmi les vivants, difficile d'être surpris par grand chose.

La dernière chose que vit quelques unes des bonnes gens de la ville ce soir là fut un flou fugace, l'ombre d'un chien errant, suivi d'un distant hurlement canin. Si par hasard un médium se trouvait parmi eux ce soir là, il aurai sans conteste distingué ce spectre barbu accompagné cet étrange cabot.



Dernière édition par Leif Killough le Dim 6 Aoû - 18:33, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin ☰ DEATH IS MY BITCH

Arrivé à Midnight le : 26/07/2017
Messages : 84

MessageSujet: Re: O, full of scorpions is my mind   Sam 5 Aoû - 13:48

Bienvenue officiellement à toi ! et hâte de découvrir cette nouvelle créature qui m'a l'air fortement intéressante ! Bien évidemment ma boîte MP te reste ouverte ( soit sous Iris, soit sous Ella)

_________________
HEARS MY CRIE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MAGIC IS MIGHT

Arrivé à Midnight le : 30/07/2017
Messages : 61

MessageSujet: Re: O, full of scorpions is my mind   Sam 5 Aoû - 13:53

Bon tu sais déjà ce que j'pense de ton choix d'avatar Et j'ai vraiment hâte de voir ce qu'il en retourne avec Leif et surtout ce que tu nous réserves avec les barghests
Officiellement bienvenue parmi nous et que l'inspiration soit avec toi petit eucalyptus Et oublie pas de me garder une place bien au chaud parmi tes liens
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin ☰ DEATH IS MY BITCH

Arrivé à Midnight le : 25/07/2017
Messages : 115

MessageSujet: Re: O, full of scorpions is my mind   Sam 5 Aoû - 18:52

Ohhhh, cette créature a l'air intéressante J'ai hâte d'en savoir plus sur ce personnage et puis, ce vavaaaaa Que du bonbon pour les yeux Bienvenue parmi nous et j'espère que tu te plairas ici hihi

_________________
❝goddesses don't speak in whispers. they scream.❞ you were not born of stardust, darling, stardust was born from you, it’s why the stars feel your sorrow and aching heart, they are the fragments of your lost soul, scattered across an endless galaxy, but don’t be afraid, darling, maybe life has broken you, but it can never destroy you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
THE NIGHT IS OURS
//
Arrivé à Midnight le : 05/08/2017
Messages : 32

MessageSujet: Re: O, full of scorpions is my mind   Dim 6 Aoû - 10:58

Soit le bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
DEATH IS MY BITCH
straight to hell
Arrivé à Midnight le : 05/08/2017
Messages : 18

MessageSujet: Re: O, full of scorpions is my mind   Dim 6 Aoû - 18:28

Iris Wolstenholme : Merci énormément à toi ! (Pour l'aide que tu m'as apporté aussi. )

Morwenna Cloyd : T'es un coeur avec tout tes compliments toi. Je te réserve un lien, on se trouvera un truc sympathoche à jouer !

Charlie Wolstenholme : Foijeadkoazpdazkd un gros merciiiiiiiii à toi !

Soleil Jenkins : Merci !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin ☰ DEATH IS MY BITCH

Arrivé à Midnight le : 25/07/2017
Messages : 115

MessageSujet: Re: O, full of scorpions is my mind   Dim 6 Aoû - 18:53


validation

congrats, you're one of us now


Bienvenue à toi qui rejoins maintenant la famille des Midnighters. En espérant que tu passeras de merveilleux moments en notre compagnie ! Te voilà à présent validé, faisant partie du groupe des : THE OUTSIDERS. Tu peux désormais jouir du forum à ta guise et commencer à nous en faire voir plein les mirettes grâce à ta plume !

PETIT MOT nwligblaeurbna que c'est parfait J'adore l'histoire -j'ai de la peine pour ton perso et sa fiancée - Ton personnage s'annonce tellement prometteur Va nous falloir un lien à coup sûre

Les liens important qui te servirons :
Listing  ⊹ Demandes diverses  ⊹ Le staff  ⊹ Le flood  ⊹ Le système de jeu  ⊹ Spéciale ouverture

CHARLIE W.
Sujet écrit par


_________________
❝goddesses don't speak in whispers. they scream.❞ you were not born of stardust, darling, stardust was born from you, it’s why the stars feel your sorrow and aching heart, they are the fragments of your lost soul, scattered across an endless galaxy, but don’t be afraid, darling, maybe life has broken you, but it can never destroy you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
DEATH IS MY BITCH
straight to hell
Arrivé à Midnight le : 05/08/2017
Messages : 18

MessageSujet: Re: O, full of scorpions is my mind   Dim 6 Aoû - 18:54

Encore un million de fois merci pour ces compliments (et cette validation express) ! Je suis ravie que ma créature t'ait plu ainsi que l'histoire de mon bougre et j'ai hâte de me lancer en rp.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: O, full of scorpions is my mind   

Revenir en haut Aller en bas
 
O, full of scorpions is my mind
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Wouha Pandawa terre level 60/Full xP en Pano
» Stuff lvl70 / Stuff full arêne
» [Vente] Tarmo, Baneslayer & Jace mind sculptor x2 + fetch lands
» Full Friend Rabbit
» "RSS Full" service is not working!?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MIDNIGHT TOWN :: Partie II : personnages :: Les habitants de Midnight :: Les passeports en ordre-
Sauter vers: